Espèce

Des crustacés, pas toujours faciles à capturer…

Le pagure sédentaire
C’est un bernard-l’hermite de petite taille, environ 2,5 cm au maximum (en comptant les pattes et les pinces). “Il vaut mieux être bon en macro. 🤦‍♂️” Ce petit pagure est peu poilu (je le précise car les poils sont assez caractéristique des pagures 😏) , en revanche il est très coloré.
Les pattes locomotrices sont ponctuées de rouge 🔴 sur fond bleuté 🔵. Leur extrémité est blanche ⚪ à pois rouges🔴. Les pinces sont tachetées de rouge 🔴 et de bleu 🔵.
Du 🔵⚪🔴, voilà une espèce bien patriote.
Mais pourquoi le nom de pagure sédentaire ?

Le roi de nuit, auréolé d’un cercle d’anémones. Le saviez vous ?
Comme les coquilles des gastéropodes sont spiralées et généralement à enroulement dextre, le pagure doit s’adapter en adoptant une forme asymétrique.
Ces crustacés arborent ainsi des pinces de taille différente, la plus grande pouvant fermer l’ouverture de la coquille à la façon d’un opercule.

Galathée striée (galathee strigosa) Le saviez vous ?
A l’inverse des crabes, les galathées peuvent se déplacer dans toutes les directions grâce à leurs pattes marcheuses.
Des battements rapides de l’abdomen les propulsent vers l’arrière par réaction, leur permettant ainsi d’échapper plus facilement à leurs prédateurs.
Une espèce fascinante à observer de nuit uniquement.

Grand pagure (cousin du Bernard l’hermite)
Savez vous les reconnaître l’un à des poils et pas l’autre ! 🤔
A noter que le grand pagure aime souvent s’orner d’anémone comme camouflage…

Je vous l’accorde, il en manque encore quelques uns. Mais ça ne saurait tarder…
Ma préférée Madame la langouste rouge, allez lire mon article qui lui est réservée en cliquant sur ce lien –> Langouste rouge de méditerranée

3 réflexions au sujet de « Des crustacés, pas toujours faciles à capturer… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *