Equipement

Ma configuration photo

Mais quelle est la meilleure configuration pour faire de la photographie sous marine?
Bah, j’ai envie de vous dire c’est celle qui vous convient!

Les questions reviennent souvent sur les réseaux et vous me demandez : Quel est mon appareil? Quels sont mes accessoires pour les photos? Depuis combien de temps je fais de la photo? Autant de question auxquelles je vais répondre dans cet article.
Pour commencer, je veux préciser que je ne suis sponsorisé par aucune marque, que l’équipement que j’ai je me le suis entièrement payé et que je donne mon avis personnel sur le sujet : bon ou mauvais.

Parlons de moi…

Commençons par le début, mes premières photos remontent à février 2017, je souhaitais ramener des souvenir d’un voyage au Mexique. Je me suis pris de passion pour les beaux clichés et depuis j’essaie toujours de progresser. Je ne me considère absolument pas comme un photographe aguerri . Mon jargon et le matos “bas de gamme” que j’utilise feront peut-être se hérisser les poils des vrais photographes. Ce que je souhaite mettre en avant dans cet article c’est qu’il est à la portée de tous de faire de belles photos sous-marines.

Et oui, ça fait que très peu de temps que je fais de la photo. Mais avant je faisais quoi ? Je me concentrais uniquement sur la découverte et le perfectionnement de la plongée en elle-même. Vous devez penser que ça va de soit de savoir plonger avant de photographier. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas…
A mon grand désespoir on voit trop souvent, attention coup de gueule, des plongeurs très débutants arborer des GoPro ou autres et ne pas savoir plonger (s’écraser au fond, toucher, ne pas savoir se stabiliser, ect).
Chers amis plongeurs, avant de ramener des souvenirs de vos plongées, apprenez à plonger s’il vous plait ! Bref je ne suis pas là pour ça mais pour vous parler de mon matériel.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le choix de mon matériel repose sur deux critères : l’encombrement en plongée et le coût. Car oui, amis plongeurs, il est possible de plonger presque gratuitement (hors structure) et prendre des photos pour pas très cher. Mon premier appareil + caisson m’a coûté moins de 250€ d’occasion…
Je vous dévoile ci dessous les bons plans et bonnes adresses et vous laisse en bas de cet article l’ensemble des liens et magasins où j’ai acheté mes équipements. Si ça peut servir…

L’appareil : Olympus Tough 6 (TG6)

L’appareil que j’utilise pour prendre mes clichés est l’Olympus TG6.
La raison principale de ce choix est le fait qu’il soit compact, très polyvalent et surtout très performant pour la photo macroscopique (zoom sur des toutes petites choses).
Alors oui, le TG6 est un vrai couteau suisse dont je n’exploite que 5% des capacités, qui sont entre autres : résistant à -10°C, à l’écrasement de 100kg, résistance à la chute de 2 m… bref pleins de choses.
Je l’ai plutôt choisi pour le wifi (partage de photo avec smartphone), vidéo 4K, l’ergonomie mais également le fait que l’appareil en lui même soit étanche jusqu’à une profondeur de 15 m. Lorsque je pars en voyage et que je choisis de faire du PMT (palmes, masque, tuba) j’emporte seulement l’appareil et ça c’est vraiment cool.

Un logiciel qui corrige les couleurs

Je pense que pour la plongée, c’est l’appareil idéal pour débuter. Il dispose de 4 menus sous marins avec correction des couleurs : instantanée, étendue, macro microscope et HDR. Comme vous devez le savoir en fonction de la profondeur le spectre de la lumière blanche perd des couleurs en premier le rouge, puis le jaune, le vert… Cette fonction permet d’avoir des photos corrigées sans utiliser un ordinateur et ça, c’est pour moi, essentiel.

Conçu pour la macro

Le TG6 est particulièrement performant pour les photos macros, je crois que c’est même un des meilleurs de la gamme. Moi, j’utilise principalement que deux modes : le mode “étendu” pour prendre des photos d’ambiance ou paysages sous-marins ou le mode “macro”. En général, en Méditerranée, on a une bonne visibilité mais parfois elle se montre capricieuse, et seule la macro nous permet de ramener des clichés potables…

Vous l’aurez compris, difficile de lui trouver des défauts. Si je devais lui trouver des points négatifs ce serait le capteur de seulement 12 Mpx, le zoom optique (seulement x4) et le fait qu’il n’ait pas de mode manuel.

Bref ne comptez pas sur moi pour en faire la critique, c’est un très bon appareil que je vous conseille sans modération.

Le caisson étanche Sea Frogs pour TG-5 ou TG-6

Le caisson est une boite étanche qui permet d’amener son appareil encore plus profond.
Mon précédent caisson était celui de la marque Olympus, référence: PT058. L’atout indéniable de ces deux caissons c’est qu’il possible de changer les objectifs sous l’eau. Les bagues de fixation étant à l’extérieur du caissons, il est possible de visser et dévisser les objectifs étanches à notre guise. Et ça c’est pour moi une vraie révolution!

Pour cette nouvelle année, j’ai volontairement choisi de faire une infidélité au caisson de la marque.
Pour un prix inférieur, 179€, le Sea Frogs propose un caisson étanche à 60 m pour le TG-6  contre 45 m pour celui de la marque. Du coté des compléments optiques, le Sea Frogs est doté de deux bagues 52 et 67 mm, d’une prise fibre optique, d’un détecteur d’humidité, d’un double joint d’étanchéité et d’un système de test de fuite par mise au vide, qui se retrouve habituellement sur des caissons au triple de ce prix là.

Son seul défaut que j’ai pu trouver est l’encombrement, plus imposant de 1 ou 2 cm que son homologue. Mais le tout reste raisonnable. Pour l’instant je suis vraiment satisfait de cet achat low-cost.
Restent à voir l’étanchéité réelle à 60 mètres de profondeur et la durée de vie dans le temps.

Mes objectifs

Alors là on parle des choses sérieuses car une belle photo est fortement liée au choix de l’objectif. Attention je ne dis pas que c’est obligatoire mais moi ça m’a changé la vie.

L’objectif Fisheye: Fantasea uwl-04

C’est l’élément qu’il faut avoir pour faire des photos de OUF.
C’est l’objectif grand angle qui permet d’agrandir le chant de vision de l’appareil pour prendre en photo l’animal et son décor. C’est ce qui métamorphose une photo simplement jolie en cliché magique. Je vous laisse aller voir les caractéristiques chez des sites spécialisés qui en parleront mieux que moi.
Cet élément est cher et peut coûter très cher : environs 800€. J’ai eu la chance d’en voir passer un sur notre site d’occasion préféré qui m’a permis de l’acquérir un pour presque rien, 100€.
Amis photographes ne perdez pas espoir et actualisez vos recherches.

Objectif Macro:

Alors même si le TG6 est très performant dans la macro, il le sera encore plus avec une lentille macro x1, x2, x4 ou x10. Il est vrai que pour avoir de belles photos de nudibranches qui mesurent 1 mm c’est plutôt bien d’avoir cet équipement. Je vous rappelle l’idée de cet article: petit budget !
J’ai donc testé des lentilles macro low-cost et elles m’apportent entière satisfaction. Alors oui c’est sûr que pour le prix ça ne vaut sûrement pas une qualité professionnelle mais 20€ contre plus de 150€, le choix a été vite fait en ce qui me concerne. Après libre à chacun de faire ce qu’il souhaite, mais essayez avant de critiquer, c’est bleuffant.

J’utilise principalement la x4 car je trouve qu’elle offre le plus grande adaptabilité pour les photos que je fais.

L’éclairage

Un autre aspect qu’il ne faut pas négliger lorsque on fait de la photo sous-marine c’est l’éclairage. Selon les conditions météo ou la profondeur, il est essentiel d’apporter de la lumière. J’ai fait le choix d’utiliser des phares plutôt que des flashs car en méditerranée l’eau est souvent très chargée de particules. Je trouve que les phares permettent de se représenter le rendu final de la photo et ainsi les orienter différemment pour atteindre l’effet voulu. Je ne vais pas vous cacher aussi qu’un flash est bien plus onéreux qu’un phare.

Là aussi, il en existe pour tous les budget ça peut grimper très très haut. Devinez quoi ? J’ai choisi de m’équiper avec des phares low-cost, encore.

Le phare Seafrog

Je vois déjà les puristes commenter que ça ne va pas durer longtemps. Ecoutez pour l’instant ça fait deux ans que j’ai des phares Sea frog de 60 leds et de 1800 lm et seulement un seul a pris feu sur trois. Au vue du prix 30€ pièce, on reste bien loin des prix proposés par les grandes marques. Moi personnellement je prends le risque et les surveille pendant la charge.

Le phare QX27

La grande découverte de cette année est une lampe super puissante probablement 8000 lm que j’ai découverte sur un site très connu proposant du matériel en provenance de Chine. Cette lampe, nommée QX27, propose 3 réglages d’intensité, une lumière bleue, une lumière rouge, un faisceau de 120°, elle est étanche jusqu’à 80 m avec double joint d’étanchéité pour un prix démesurément bas (moins 50€ avec piles et chargeur). Vous allez la reconnaître c’est le sosie d’une grande marque et avec un coût 10 fois inférieur.

Par contre, je vous conseille de l’utiliser seulement sur les épaves ou pour les photos d’ambiance car sa puissance la rend très éblouissante, pensez aux pauvres petites bêtes.

Les seuls défauts que j’ai trouvés sont le fait qu’elle pèse presque 800 grammes et le temps de recharge des 4 accu 18650 est long – presque 9h.

Le bon plan que vous devez connaitre c’est que si vous voulez commander ce phare, vous devez le faire sur le site Aliexpress. Malgré le fait que le délai de livraison soit d’environ un mois et que le bilan carbone soit catastrophique (je m’en excuse), les phares sont toujours livrés avec les accumulateurs (pile) alors que ce n’est pas le cas pour les autres sites. Une question de droit? d’autorisation? est ce légal? telle est la question. Beaucoup d’amis se sont fait piéger, ils se reconnaîtront sûrement. Donc à vous le bon plan en bas de page.

La platine

Je le redis la bonne configuration est celle qui vous va bien! C’est pour cette raison que je n’ai pas souhaité investir dans une platine de marque.

Parfois sans platine

Ma configuration varie en fonction de ce que je veux faire. Quand je décide de faire de la bio, partir à la chasse aux nudibranches et petites bêtes en tous genres, j’opte pour seulement le phare de 1800 lm que je place au dessus du caisson, comme ci-joint. C’est également ma configuration de voyage.

Et parfois avec…

Sur d’autres spots plus profonds ou lors des plongées sur épave, j’opte pour des deux phares QX27 que je fixe sur une platine que j’ai faite maison. Juste un morceau de plat en alu 35×3 dont j’ai arrondi les angles et fixé deux bras à rotule d’une longueur de 24 cm. Pour fixer les lampes, j’ai dû adapter la fixation du bras et de lampe en créant une pièce à l’aide d’une imprimante 3D. Je peux vous mettre à disposition le fichier si vous le souhaitez.

Cette configuration n’a pour moi que des avantages : être modulable et de faible encombrement.

Voilà vous savez tout de mon matériel et de ma configuration photo. Je vous propose d’échanger plus en détails avec vous, sur votre matériel ou même le choix du mien. Et si, à mon humble niveau, je peux vous conseiller, ce sera avec plaisir.
Merci de me laisser un commentaire et j’y répondrais aussi rapidement que possible.

Ci dessous l’ensemble des liens où j’ai acheté mes accessoires. (Cliquez sur les noms d’enseigne)
A ce propos si vous choisissez de faire une commande. Je vous propose un parrainage qui vous fera gagner un bon de 15€ pour vous et 5€ pour moi. Voici le lien de parrainage: https://a.aliexpress.com/DYjc13sU

Sac à dos: Amazon
Sac de voyage: Amazon
Lentilles macro: Amazon
Phare Sea Frogs: Aliexpress
Phare QX27: Aliexpress

Protection d’objetif alu GOBE: Amazon
Plat en alu: Leroy Merlin
Connecteur T1: Casco Antiguo
Bras à rotule FOAM: Casco Antiguo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *