Espèce

Thuridille de Hope

Thuridille (Thuridilla hopei)
Les thuridilles ont recours généralement à trois moyens de défense : la dissimulation, la sécrétion acide et la prévention.
Celle-ci se fait grâce à la coloration assez voyante, à des motifs repérables. Cette fonction est dite aposématique c’est-à-dire qu’elle veut informer d’éventuels prédateurs que l’animal est “immangeable”.
En effet, la thuridille récupère les éléments toxiques des cellules végétales de ses proies et possède des glandes dorsales spécifiques produisant des sécrétions acides.

Son nom latin, Thuridilla hopei, une de mes préférées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *