Spot de plongée

Le coralligène près de la digue de Port Vendres

Encore Port Vendres, la jetée regorge de sites de plongée : le sec d’Hubert, l’épave du Pythéas et maintenant le long de la digue. Ce spot : départ du bord ne cessera de nous étonner.

Le site

C’est une nouvelle fois à Port Vendres que nous mène cette plongée. Oui après le Pythéas, le sec d’Hubert, je vous guide une nouvelle fois vers un autre lieu que j’affectionne particulièrement.
Mais attention seuls les plongeurs bien orientés trouveront ce site. Suivez bien mes explications et mes repères ils sont essentiels pour se guider.

Attention cette plongée vous amène près de l’entrée du port de Port Vendres, en cas de problème, pensez à vous signaler si vous devez sortir loin du bord. En toutes saisons il y a beaucoup de passage de bateaux et parfois des très gros bateaux. Faites très attention!!!

Profondeur maximum: 26 m
Profondeur moyenne: 16 m

Pour s’y rendre, c’est très facile : rentrez sur votre GPS “la route de la jetée“, allez jusqu’au bout de la route, de nombreuses places sont disponibles pour se garer (souvent prises l’été). Continuez à pied, dépassez de 35 mètres la barrière des pompiers. 
Par contre, ne vous engagez pas sur le ponton en béton, cette fois-ci vous allez vous immerger dans la piscine: cette vasque que l’on voit dès que l’on arrive en haut des escaliers.

C’est là que votre orientation commence.

La plongée (avec Olivier)

Dès votre immersion vous allez vous retrouver sur une profondeur de 5 – 6 m, idéal pour contrôler que tout est OK.
Sortez de la piscine en gardant le tombant main gauche, vous allez rapidement gagner de la profondeur 14 – 15 m. Le fond est jonché de gros ébouillis et de gorgones blanches.

A cette profondeur, gardez le tombant main gauche sur 30 à 40 m. Jusqu’à trouver un banc de sable. Là, c’est le début des difficultés.

A l’aide de votre compas, élément indispensable pour cette plongée, prenez plein NORD pour trouver le coralligène sur 19 m et commencez votre exploration. Lors de la traversée du banc de sable vous apercevrez un cordage surmonté d’une bouée de filet qui vous confirmera que vous êtes sur la bonne direction.

Prenez le temps de remonter de quelques mètres le long de ce cordage. Comme chaque bout immergé, une faune intéressante s’est fixée dessus. Les nudibranches y sont toujours présentes en grand nombre.
Ce cordage est à mi-chemin du coralligène, continuez NORD pour apercevoir les premiers reliefs.

Là, la plongée devient simple, vous avez à droite une immensité de sable et à gauche la digue. Impossible de vous perdre. Suivez les failles de ce coralligène (environs 400m d’exploration), la profondeur va progressivement augmenter pour atteindre 26m et la fin de la plongée.

La fin de votre plongée va être induite par deux paramètres : vous êtes arrivé au bout du coralligène et vous trouvez à nouveau du sable, ou alors le temps passé à cette profondeur vous a fait augmenter la DTR (temps de remonter avec palier) et donc vous oblige à avorter votre plongée. Pensez qu’il vous reste le chemin retour à la même profondeur. Sur une plongée comme celle ci vous aurez probablement de 3 à 5 min de palier à 3m. Prenez vos dispositions pour les faire en sécurité.

Pour le chemin retour c’est hyper simple. Revenez sur vos pas jusqu’au banc de sable puis prenez à l’inverse plein SUD jusqu’à vous trouver sur un gros tuyau qui est l’émissaire des eaux pluviales de Port Vendres. En remontant ce tuyau vous allez vous retrouver à nouveau dans la piscine. L’endroit est idéal pour effectuer vos paliers en sécurité.

A voir absolument

Cette plongée est pour moi très intéressante car il y a toujours beaucoup de vie dans le coralligène et parfois de très belles rencontres. Un autre aspect non négligeable de cette plongée est l’enjeu historique de Port Vendres. A l’époque de la Rome Antique, l’ancien port romain, Portus Veneris (le port de Vénus) représentait un abri naturel pour les bateaux en difficultés, de nombreux naufrages ont eu lieu dans cette zone.

La cordage et bouée
La bouée est un passage incontournable car elle permet de vous assurer que vous êtes dans la bonne direction mais également un lieu où on peut observer de belles colonies de nudibranches ou des pontes de calamar. Ce cordage est un vestige de la construction de l’émissaire. Non loin de là vous trouverez un câble de traction enroulé qui permettait de faire avancer les tubes d’évacuations lors de la construction.

Le coralligène
La sortie du port n’y est pas peut être pas pour rien, mais ce coraligène regorge de vie : poissons, congres, langoustes. La faune est très présente et en grande quantité. Sur cette plongée on n’est jamais déçu. Si vous savez observer, vous serez émerveillé de toute la biodiversité.

Les restes d’anaphores.
Comme expliqué précédemment notre côte et plus spécialement Port Vendres est très riche d’histoire. La méditerranée capricieuses a piégé de nombreux capitaines ce qui donne un caractère archéologique à certaines plongées, c’est le cas pour celle-ci. Lors de premier dragage et nettoyage du port, l’essentiel des déchets a été rejeté dernière la digue.
Tout au long de la plongée mais plus précisément à la fin du coralligène, à 26m, vous apercevrez de nombreux restes d’amphores (fragment, col, anse etc.).

C’est un immense plaisir de toucher un morceau de poterie qui a 1600 ans d’histoire.

Je précise bien : touchez ce qui vous entoure mais ne ramenez rien, je compte sur la responsabilisation de chacun. Ca serait dommage de priver les poulpes de construction : rien ne va mieux qu’un morceau d’amphore pour fermer l’entrée d’un abri.

Ce site de plongée n’a pas fini de nous émerveiller et de nous surprendre, à l’image de cette raie brunette rencontrée sur ce site.

Ce départ près de la jetée nous offre 3 spots très différents qui nous raviront tous.
Je vous propose de compléter cette découverte historique en allant visionner l’incroyable histoire de Port Vendre 1: bateau Romain.
(cliquez sur le lien)

4 réflexions au sujet de « Le coralligène près de la digue de Port Vendres »

  1. Merci beaucoup Olivier pour ce partage de plongée d’exploitation qui donne l’eau à la bouche, (sans mauvais jeux de mots).
    J’ai hâte de suivre tes indications…

  2. Super article une fois de plus ! Merci à toi… je trépigne de pouvoir retourner plonger maintenant….je suis vraiment surpris de tout ce que tu arrives à voir sur ces sites ! Hâte de tester et valider 🤓

    1. Bonjour Cyril, alors à chaque fois j’ai à coeur de bien présenter des photos qui sont prises sur les sites exacts. Mais attention, les photos sont issues de plusieurs plongées. Ça serait génial de pouvoir voir tt ça en une seule (mais pas impossible) 😉.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *